St​-​Paul

by St-Paul

/
  • Streaming + Download

    Includes unlimited streaming via the free Bandcamp app, plus high-quality download in MP3, FLAC and more.

      $10 CAD  or more

     

1.
2.
02:39
3.
03:13
4.
04:08
5.
04:23
6.
7.
03:16
8.
03:41
9.
03:33
10.

about

À l'heure d'la boucane des barbeqs, la disto grasse des amplis à lampe comme bruit de fond enrobe de courage électrique les fendeux de bûches, les ouvriers boîte à luncher dans les airs pour pas cher de l'heure. Le soleil call la brunante au rythme des solos de Fender de St-Paul qui se doublent bass drum et décibèlent la couenne dur de tout un quartier.

credits

released July 1, 2015

St-Paul:
Bob: Grattage et hurlements
Aris: Doigté et râlements
Cantin: Tonitruance et grognements
Pierrot: Tapage et aboiements

Paroles: Bob et Aris
Musique: St-Paul
Captations et mixage: Charles-Maxime Lemay.

tags

license

all rights reserved

about

St-Paul Saguenay, Québec

Les racines sont fortes et tendres sous le sol dur d'un quartier piétiné d'ouvriers, de poètes, d'Arthur Villeneuve, de Rock n’Roll, de jolies hanches qui murmurent la liberté dans un vrombissement crasse d'une rencontre de 4x4 au sommet, à l'aréna Johnny Gagnon. Les yeux à la même hauteur que les Monts-Valin, l'estime, entre chiens et loups, trône sur toute la ville.

-Marc-André Perrier
... more

contact / help

Contact St-Paul

Streaming and
Download help

Track Name: À L'ABORDAGE
L’équipage est réuni sur le pont-levis.
Je suis un vieux loup de mer et ça, j’en suis fier.
Je vogue pour cette liberté dont on a tant besoin.
C’est ma réalité, je ne veux pas vivre comme un chien.

Moussaillon, matelots mes frères équipages dont j’ai rêvé
nous attendent bien des calvaires mais rien ne serras nous arrêter

Il faut hisser la grande voile
et ne plus jamais regarder derrière soi sans que le soleil se lève.
J’en ai vu trop souvent jeter un œil derrière,
se battre contre le vent jusqu’à ce qu’il se déchaîne.

Moussaillon, matelots mes frères équipages dont j’ai rêvé
nous attendent bien des calvaires mais rien ne serras nous arrêter

Beaucoup sont morts à mes côtés.
Beaucoup ont grandi avec moi.
Mais je n’ai jamais laissé quelqu’un derrière moi.
Ce sont tous mes frères, et ça, j’en suis fier.
Car je suis un vieux loup de mer loin d’être amer.

Alors ramons tous mes frères. Ramons pour cette liberté.
Alors rame donc pour ces mères qui nous attendent sur la jetée.
Alors ramons tous mes frères, ramons pour cette liberté.
Alors rame donc pour ta mère, s’il te reste la fierté.
Track Name: LA RAGE
Je viens en criss quand je roule sur l'autoroute
pis que le couillon en avant de moi ne veut pas avancer.
Parce que monsieur y suit la limite,
si ça me tente de rouler vite, tasse-toé à droite pis fais ça vite.
Je lui colle au cul les deux bras dans les airs,
mais le bonhomme y voit rien, c'est ben normal y voé pus clair.

Coudons c'est-tu moé qui est rendu trop fucké?
Ce n'est pas de ma faute, je suis pus capable, j'ai disjoncté.
Toujours le gaz au fond, même chez nous assis dans le salon.

Je viens en criss quand je suis à l'épicerie
pis la folle en avant de moi, à veut pas avancer.
Parce que madame, à choisit ses bananes
pis à bloque toute l'allée avec son gros panier.
Tasse à droite faut que j'aille me chercher d'la frette.
Si tu ne te tasses pas drette là, j'te fonce dedans tu créeras pas.

Coudons c'est-tu moé qui est rendu trop fucké?
Ce n'est pas de ma faute, je suis pus capable, j'ai disjoncté.
Toujours le gaz au fond, même chez nous assis dans le salon.

Faut que je slaque avant de prendre une débarque
pis de me retrouver, tout seul, avec moi.

Je suis tout le temps en criss,
y a pas assez de temps dans une journée.
Pis la terre à tourne trop vite.
J'vis juste pour travailler.
Je vois passer le temps pis grandir mes enfants.
Je ne rajeunis pas, c'est peut-être normal, je ne veux pas vieillir.

Coudons c'est-tu moé qui est rendu trop fucké?
Ce n'est pas de ma faute, je suis pus capable, j'ai disjoncté.
Toujours le gaz au fond, même chez nous assis dans le salon.

je suis bien comme ça. Tu sais ben que je ne changerai pas,
je veux arriver en haut le premier.
Track Name: MAÎTRESSE
Moi, je suis un gars qui aime bien veiller tard,
qui aime passer ses soirées dans les bars.
À gauche, à droite, je veux m'amuser.
Quand c'est bien fait, moi, je suis là pour donner.

Envoye embarque donc avec moi,
on va peut-être faire le tour du monde.
On va rouler sur des routes que j'ai jamais montrées à ma blonde.
Envoye embarque, Envoye vient coller tes fesses.
De toute façon, je vais revenir parce que t'es rien que ma maîtresse.

Soir après soir, je recherche la plus belle.
J'aime bien les « suits » de cuir et parfois la dentelle.
Je ne suis pas trop regardant, je ne suis pas trop capricieux,
mais fais attention à toi parce que je suis bien vicieux.

Envoye embarque donc avec moi,
on va peut-être faire le tour du monde.
On va rouler sur des routes que j'ai jamais montrées à ma blonde.
Envoye embarque, Envoye vient coller tes fesses.
De toute façon, je vais revenir parce que t'es rien que ma maîtresse.

Je ne sais pas si c'est moi qui ai la bonne solution.
Pourquoi toujours sortir au lieu de rester à maison?
Là faut que je vous quitte parce que le bar va fermer.
Je me cale un autre shooter,
ou bien je m'en vais me coucher.

Envoye embarque donc avec moi,
on va peut-être faire le tour du monde.
On va rouler sur des routes que j'ai jamais montrées à ma blonde.
Envoye embarque, Envoye vient coller tes fesses.
De toute façon, je vais revenir parce que t'es rien que ma maîtresse.
Track Name: MOTARD
Ça fait trois jours que je roule sur mon vieux scooter.
Pis moé je rentre pas dans le moule, y’a rien qui me fait peur.
Mais la, je commence vraiment à sentir le gaz,
y faut que je m'arrête, j'en ai mal à tête.

Un jour, je vais entrer dans les motards,
avec mon casque avec une tête-de-mort,
mon petit foulard à la Mom Boucher,
tout ce qui me manque, c'est un gros Harley.

Je suis toujours à la recherche du gars qui donne les crests.
Je fume des Export « A » vertes en écoutant des films de fesse.
Je suis sûr que ça va m'aider,
pis peut-être qu'un jour ils vont vouloir me recruter.

Un jour, je vais entrer dans les motards,
avec mon casque avec une tête-de-mort,
mon petit foulard à la Mom Boucher,
tout ce qui me manque, c'est un gros Harley.

Je te dis que quand j'étais plus jeune, je n'étais pas un enfant de cœur. Ma mère me disait que j'étais le fils du facteur.
Moi, tout ce que je voulais, c'était de rentrer dans les motards
pour pouvoir me la couler douce en buvant une grosse rousse.

Un jour, je vais entrer dans les motards,
avec mon casque avec une tête-de-mort,
mon petit foulard à la Mom Boucher,
tout ce qui me manque, c'est un gros Harley.

Je me suis fait faire un beau gros tatouage,
une fille sur un bécik toute nue dans une cage.
Je me suis acheté une veste de cuir, un pantalon stretché,
avec une belle banane en cuir de poney.

Un jour, je vais entrer dans les motards,
avec mon casque avec une tête-de-mort,
mon petit foulard à la Mom Boucher,
tout ce qui me manque, c'est un gros Harley.
mon petit foulard à la Mom Boucher,
tout ce qui me manque, c'est un gros Harley.
Track Name: MOI
La vie, c'est jamais facile.
Tout va trop loin, tout va trop vite,tous ces gens qui me méprisent.
Tout ça parce que je suis différent,
que je ne fais pas comme tout le monde, que je suis bien là-dedans,
mais un jour ça va changer.

Moi je veux être moi pas quelqu’un d’autre,
quelqu’un que je suis pas vraiment
je pense pas,je veux pas, devenir celui là,
De toute façon à qui la faute
ça changera pas grand chose de toute façon
faut que je passe à autre chose

La vie, c'est trop difficile,
tout va trop loin tout va trop vite. Tous ces gens qui me jugent,
ils restent tous indifférents, je pourrais crever là bien tranquillement,
mais un jour ça va changer.

Moi je veux être moi pas quelqu’un d’autre,
quelqu’un que je suis pas vraiment
je pense pas,je veux pas, devenir celui là,
De toute façon à qui la faute
ça changera pas grand chose de toute façon
faut que je passe à autre chose

Ma définition du bonheur :
casse-toi pas le bécik en deux,
ne cherche pas de midi à quatorze heures,
il n'y a pas de recette pour être heureux.

La vie, c'est rempli de beaux moments.
Y faut juste prendre le temps de s'asseoir et d'apprécier
toutes les petites choses que t'as pas vu passer
et un jour ça va changer.

Moi je veux être moi pas quelqu’un d’autre,
quelqu’un que je suis pas vraiment
je pense pas, je veux pas, devenir celui là,
De toute façon à qui la faute
ça changera pas grand chose de toute façon
faut que je passe à autre chose.
Track Name: PANNEL DE FESSE
Je conduis une vielle minoune, un Chevrolet 1987.
Quand je croise une belle pitoune,
je lui dis : embarque, j'te trouve pas laite.

Je peux t'amener où tu veux, dans un motel ou à maison,
pis vais te montrer un jeu. Elle me dit : arrête, t'es bin colon!

là a me dit :
t'arrête drette icitte,pis tu me débarques de ton panel de fesse.
Si tu veux t'en payer une petite vite ben, t'es pas à la bonne adresse.
non t'es pas à la bonne adresse.

Je l'ai acheté d'un curé,
à l'a quasiment pas roulé.
Je vois sur le bord de la route
une belle grande rousse qui fait du pouce.

Je peux t'amener où tu veux, dans un motel ou à maison,
et je vais te montrer un jeu. Elle me dit : arrête, t'es bin colon!

là a me dit :
t'arrête drette icitte,pis tu me débarques de ton panel de fesse.
Si tu veux t'en payer une petite vite ben, t'es pas à la bonne adresse.
non t'es pas à la bonne adresse.

Là, je conduis jusqu'à Jonquière, direction le JR.
Quand je croise une belle danseuse,
je lui dis : embarque, c'est toi la chanceuse.

Je peux t'amener où tu veux, dans un motel ou à maison,
pis je vais te montrer un jeu. Elle me dit : t'es un méchant garçon.

là a me dit :
t'arrêtes drette icitte et tu me fais ça dans ton panel de fesse.
Si tu veux t'en payer une petite vite, bin là, t'es à la bonne adresse.

Quand je me suis levé le lendemain matin,j'avais tout le moineau rouge.
Je lui crie après, je lui donne des claques, mais y a pu rien qui bouge.
Ça m'apprendra à payer pour de la tendresse.
À cette heure, je me retrouve, tout seul, dans mon panel de fesse,
je me dis que je vais me passer un poignet.
Lui au moins je ne courrai pas après.
Non, lui au moins je ne courrai pas après.
Non, lui au moins je ne courrai pas après.
Track Name: LE VIDE
Je me retrouve encore, tout seul, à compter les secondes.
J'entends le tonnerre qui gronde, je ressens tout le poids monde.
Juste une erreur de parcours qui me fait dévier du chemin.
Je prends la sortie de secours et je dors jusqu'à demain.

La ligne est mince entre le bien et le mal.
De ce que j'ai fait, je suis un animal.
Je me fais pointer du doigt, je me fais crier des noms,
mais à qui vraiment le droit?

C'est sûr, j'ai des regrets, ça s'est passé tellement vite.
Juste une fraction de seconde, nous v'là partis dans le vide.
Un accident fatal, toujours en dedans,
ça me fait mal de t'avoir laissée partir comme ça.

La ligne est mince entre le bien et le mal.
De ce que j'ai fait, je suis un animal.
Je me fais pointer du doigt, je me fais crier des noms,
mais à qui vraiment le droit?

si demain, je me retrouve en dedans,
ma tête écrasée entre quatre murs.
Je vais sortir les pieds devant si, demain, on m'accuse
d'avoir perdu le chemin, d'avoir perdu celle que j'aime
dans des circonstances pareilles.

La ligne est mince entre le bien et le mal.
De ce que j'ai fait, je suis un animal.
Je me fais pointer du doigt, je me fais crier des noms,
mais à qui vraiment le droit?
Track Name: SANS REGRET
Tout ce qui me reste, c'est à boire.
Tout seul avec mon désespoir,
dans ma chambre à coucher,
j'me remémore le passé.
Qu'est-ce que j'aurais pu bien changer?
Une action, un coup de dés, foncer les yeux fermés
en essayant d'oublier.

Il faut la vivre à fond,
car on ne sait jamais
quand on va toucher le fond.
Je partirai sans regrets.

J'ai quand même mené une bonne vie.
J'ai eu des centaines d'amis,
mais les meilleurs je peux les compter, c'est ma réalité.
Même encore aujourd'hui,
quand je m'enfonce dans un puits,
ils foncent tous pour m'aider à me relever.

Il faut la vivre à fond,
car on ne sait jamais
quand on va toucher le fond.
Je partirai sans regrets.

Il y a déjà une couple de mois,
qu'on m'avait annoncé ça,
que j'étais décompté en toute banalité.
Qu'est-ce que j'aurais pu bien changer,
une action, un coup de dés, mais ne jamais regretter
tout ce que j'avais dessiné?

Il faut la vivre à fond,
car on ne sait jamais
quand on va toucher le fond.
Je partirai sans regrets.

Là, je me trouve six pieds sous terre.
En haut, je suis en train de monter.
Je ne prends pas la porte d'en arrière,
c'est la tête haute que je vais rentrer.

Il faut la vivre à fond,
car on ne sait jamais
quand on va toucher le fond.
Je partirai sans regrets.
Il faut la vivre à fond
et ne jamais regretter
nos mauvaises décisions
qu'on a nous-même dessinées.
Track Name: VENIN
Lorsque je suis en chute libre,
quand j'abandonne tout sur mon chemin,
je me sens comme un bon à rien
qu'on laisse de côté sans même lui parler.
C'est là que j'ai voulus reprendre le contrôle de tout ça
et espérer le mieux pour moi avant de me retrouver six pieds plus bas.

Retiens-moi, retiens-moi donc!
Aide-moi, aide-moi donc!

Je me suis fait foudroyer plus d'une fois.
Je suis tombé au moins cent fois,
en espérant que c'était la dernière.
Son venin me rentre dans le corps
comme si je venais de passer en dessous d'un char
qui roule à cent milles à l'heure.

Retiens-moi, retiens-moi donc!
Aide-moi, aide-moi donc!

Une chance que je t'ai à mes côtés.
Tu m'aides tout le temps à me relever
comme si c'était la première.
T'es mon phare, t'es mon guide, t'es mon idéal,
t'es ma muse, t'es ma femme, faut que je te garde
une place dans mon cœur.

Retiens-moi, retiens-moi donc.
Aide-moi, aide-moi donc.
Je suis perdu, guide-moi
à me sortir la tête de ce trou noir
et enfin voir la lumière.
Track Name: BLEU BLANC ROUGE
Je me souviens à peine de 86,
du temps ou Craig Ludwig jouait à la police.
Envoye mon Pierre Gervais aiguise-moi mes patins
pendant que Jean Perron, lui y pleurait dans le coin.

Je vais te viser ça entre les deux poteaux,
la crisser top corner pendant que tu es sur le dos.
Je vais te déchausser à la Chris Nilan,
moi, j'ai du sang bleu, blanc, rouge qui coule dans mes veines.

Je me souviens aussi du grand Pat Burns,
y en a faite manger de la mard à Shayne Corson.
Le Spinorama à Denis Savard,
mais quand il est arrivé, il était déjà trop tard.

Je vais te viser ça entre les deux poteaux,
la crisser top corner pendant que tu es sur le dos.
Je vais te déchausser à la Chris Nilan,
moi, j'ai du sang bleu, blanc, rouge qui coule dans mes veines.

C'était en 93 la dernière coupe Stanley,
c'est en prolongation que ça s'est joué.
Pendant que Casseau, lui, y bloquait tous les shots,
Desjardins laissait partir sa grosse garnotte.

Je vais te viser ça entre les deux poteaux,
la crisser top corner pendant que tu es sur le dos.
Je vais te déchausser à la Chris Nilan,
moi, j'ai du sang bleu, blanc, rouge qui coule dans mes veines.

Après il y a eu l'époque de Martin Rucinsky,
celle d'Oleg Petrov et du frère Valéri.
Entre deux trois montées à l'emporte-pièce
de minis échappées, comme Guillaume Latendresse.

Je vais te viser ça entre les deux poteaux,
la crisser top corner pendant que tu es sur le dos.
Je vais te déchausser à la Chris Nilan,
moi, j'ai du sang bleu, blanc, rouge qui coule dans mes veines.

Ça fait vingt ans déjà la dernière coupe Stanley,
envoye P.K. va donc nous la chercher.
Quant à moi, je te nommerais capitaine,
car t'as du sang bleu, blanc, rouge qui coule dans tes veines.